Kidneys and Women’s Health

Woman at doctor

***Le texte en français suit le texte en anglais.***

Chronic kidney disease (CKD) is known to affect approximately 923 women in Nova Scotia and 195 million worldwide.

CKD is more likely to develop in women compared to men. However, the progression of the disease is slower in women, so the number of women on dialysis is lower than the number of men.

Some conditions that affect the kidneys, such as lupus nephropathy or kidney infections, are more common in women. The risk of urinary track and kidney infections also increases during pregnancy. Infection of the placenta, post-partum hemorrhage and pre-eclampsia, all complications of pregnancy, are leading causes of acute kidney injury in young women. In addition, pre-eclampsia, which causes high blood pressure, fluid retention and protein in the urine can cause acute kidney damage and may lead to an increased risk of developing chronic kidney disease.

Identification of kidney disease before or during pregnancy allows for medical management and follow-up to delay further progression of the disease. Be proactive by being aware of the conditions that increase your risk of kidney disease, and talk to your healthcare provider about how you can lower your risk.

If you have been diagnosed with kidney disease, make sure you have regular follow-up. Prevention, diagnosis and timely treatment of kidney disease in women will lead to improved health outcomes.

***

Les reins et la santé des femmes--La sensibilisation, la prévention, le diagnostic et une gestion à temps d’une maladie rénale mènent à de meilleurs résultats sur la santé.

Remarque : Message de Susan MacNeil, gestionnaire à la planification, aux normes et aux projets spéciaux du Programme de soins rénaux de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse pour la page contre-éditoriale

La maladie rénale chronique, aussi appelée néphropathie chronique, affecte environ 923 femmes en Nouvelle-Écosse et 195 millions de femmes dans le monde.

Elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Toutefois, la progression de la maladie est plus lente chez les femmes, ce qui fait que le nombre de femmes qui ont besoin de dialyse est inférieur à celui des hommes.

Certaines conditions qui affectent les reins, notamment la néphropathie lupique et les infections rénales, sont plus communes chez les femmes. Le risque d’infections des voies urinaires et des reins augmente aussi durant la grossesse. Une infection du placenta, une hémorragie postnatale et la prééclampsie, toutes des complications qui peuvent survenir pendant la grossesse, sont parmi les principales causes de lésions rénales aiguës chez les jeunes femmes. De plus, la prééclampsie, qui se manifeste par de l’hypertension, l’accumulation d’eau et la présence de protéines dans l’urine, peut causer de graves lésions aux reins et mener à un risque accru de développer une maladie rénale chronique.

Diagnostiquer la présence d’une maladie rénale avant ou durant la grossesse permet de gérer médicalement la maladie et de faire les suivis pour en retarder la progression. Soyez proactives en connaissant les conditions qui augmentent votre risque de maladie rénale et demandez à votre fournisseur de soins de santé de quelle façon vous pouvez réduire les risques dans votre cas.

Si vous avez reçu un diagnostic de maladie rénale, faites-vous suivre régulièrement. La prévention, le diagnostic et le traitement opportun d’une maladie rénale chez les femmes amélioreront les résultats sur la santé.